• 1 (877) 325-4472

Y a-t-il une capacité qui ne s’entraîne pas?


InfolettreJuillet2019_Capacite
Texte de Stéphanie Boivin
Kinésiologue Olympe

Les raisons principales de participer à des activités physiques sont déjà bien nombreuses et extrêmement variées. Certains s’entraînent pour prendre du muscle, d’autres le font pour évacuer leur stress. Certains visent la performance, alors que d’autres pensent d’abord à leur santé. Ainsi, je vous propose de voir deux avantages plutôt insoupçonnés de pratiquer des activités physiques.

La vitesse de récupération

Qui a déjà expérimenté un retour à l’entraînement après une pause sans en avoir ressenti les ravages physiques sur plusieurs jours? En effet, il est vrai que les courbatures d’un vrai ou faux débutant s’étalent plus longuement que celles d’un athlète. Une récupération plus longue nécessite que l’on espace davantage nos séances d’entraînement. Ainsi, avoir un objectif ambitieux de 4 à 6 séances d’entraînement hebdomadaires demandera de s’entraîner ingénieusement afin d’éviter le surentraînement ou des blessures. Après un certain temps, vous remarquerez que votre vitesse de récupération aura augmenté.

L’endurance mentale

L’entraînement permet certainement à tous de sortir de leur zone de confort. À ce propos, les kinésiologues observent souvent que l’endurance à l’effort est augmentée chez les personnes au style de vie plus athlétique. Lors d’un test physique, par exemple, ces personnes persisteront souvent bien plus longtemps dans la fatigue, alors que les moins entraînés auront tendance à s’arrêter au premier inconfort. C’est bien la preuve que la tolérance à l’effort fait partie des capacités qui s’entraînent!

Bien sûr, il y a d’autres avantages méconnus de l’activité physique, comme l’amélioration de la motivation et de l’assiduité. Peu importe la capacité que vous entraînez, vous ne manquez certainement pas de raisons pour le faire!

Share :
Related Posts