• 1 (877) 325-4472

Pelleter sans se blesser, OUI c’est possible !


InfolettreDec2018_Pelleter
Texte de Mylène Poirier
Kinésiologue Olympe

Chaque hiver, plusieurs blessures au dos ou aux épaules découlent d’une technique inadéquate adoptée lors du pelletage.

Voici quelques conseils pour prévenir ces blessures:

Nos conseils de positionnement

  • Débutez par une activation du corps : marchez 5 minutes et faites quelques exercices de flexion du tronc et balancez les bras.
  • Idéalement, poussez la neige avec une pelle-traîneau.
  • Hydratez-vous régulièrement puisque vous transpirez. Attention, le froid altère la soif.
  • Il est possible d’être courbaturé après une séance de pelletage, mais la douleur est à éviter.
  • Soulevez la neige avec une pelle légère sans dépasser les épaules.
  • Placez une main à l’extrémité de la pelle et l’autre à la largeur des épaules.
  • Soulevez des pelletées plus légères (le poids de la neige et de la pelle ne devrait pas excéder 10-15 lb) face à vous tout en expirant afin d’activer les abdominaux profonds qui protègent le bas du dos.
  • Travaillez avec les jambes et non avec les épaules ou le dos. Conservez le tronc droit. Évitez les torsions du dos.
  • Placez les pieds légèrement écartés et décalés pour favoriser un transfert de poids d’une jambe à l’autre.
  • Les pieds, genoux, hanches et épaules doivent être orientés dans la même direction pour soulever et lancer la neige.
  • La distance de projection optimale est de 3 pieds. La charge devrait être réduite en fonction de la distance de projection.
  • Plus le rythme de pelletage est élevé (15 pelletées / min), plus la charge est faible.
  • Prenez des pauses de 1 à 2 minutes toutes les 15 minutes d’effort continu et lorsque nécessaire, particulièrement s’il y a essoufflement.

À tout moment, vous devriez être capable de parler en pelletant. Pensez à fractionner le pelletage en plusieurs petites sorties pour éviter les blessures suite à la fatigue.

 

 

Share :
Related Posts