• 1 (877) 325-4472

Peau et soleil : s’informer pour mieux se protéger


InfolettreJuillet2019_Soleil
Par Mylène Poirier
Kinésiologue Olympe

Qui dit été dit soleil retrouvé! Que l’on soit à la plage, en randonnée ou en pleine pratique de notre activité physique préférée, il y a de bonnes chances que l’on soit exposé aux rayons UV. Amateurs de bronzage ou pas, voici quelques aspects à retenir lorsqu’il est question d’exposition au soleil.

La couleur de la peau

Peu importe la couleur de la peau, elle peut être endommagée par les rayons UV. Toutefois, plus elle est pâle, plus elle est fragile et s’endommagera facilement. Même si les personnes à la peau plus foncée (forte quantité de mélanine) ont très peu de coups de soleil et que leur peau résiste mieux au soleil, elle subit quand même des dommages. Pour maximiser votre protection, utilisez votre crème solaire de la bonne façon, c’est-à-dire :

  • Choisissez une crème avec FPS 30 ou plus et bloquant les UVA/UVB
  • Appliquez une quantité équivalente à un shooter (30 ml) pour le corps d’un adulte, 20 min avant l’exposition au soleil/la baignade
  • Répétez l’application aux 2 heures et après la baignade/sudation
  • Respectez la date d’expiration. Ce délai est habituellement de 2 ans

Météo et environnement

Été comme hiver, la concentration de rayons UVA et UVB est la même. Il faut donc se protéger dans les deux cas. Les rayons UV sont également capables de traverser les nuages, le port d’un écran soleil est donc recommandé même par temps nuageux. Si vous aimez l’ombre, vous n’êtes pas dispensé de vous protéger; en effet, les rayons UV sont réfléchis par plusieurs surfaces et peuvent provenir de plusieurs endroits différents. La neige réfléchit 80 % des rayons du soleil, l’eau entre 20 % et 25 %, et le sol 10 %.

Le bronzage

Le bronzage est en fait une réaction défensive des cellules de la peau à la suite d’une agression des rayons UV, qui les détruisent. Pour se protéger, de nouvelles cellules vont se développer à la surface de la peau pour créer une barrière, la mélanine. C’est ce pigment qui est responsable de notre teint dit bronzé. Un coup de soleil est donc une incapacité des cellules à se protéger, provoquant leur destruction. Les dommages, permanents et invisibles à l’œil nu, s’accumulent avec le temps, provoquant un vieillissement prématuré de l’épiderme (rides, taches brunes, épaississement) et augmentant le risque de développer un cancer de la peau.

Pour aller au-delà de la crème solaire :

  • Porter des vêtements qui ne laissent pas passer les rayons du soleil
  • Éviter l’exposition prolongée au soleil (plus de 15 min)
  • Éviter l’exposition entre 10 h et 14 h

Le cancer de la peau

Le cancer de la peau est le cancer le plus commun au Canada et le seul en progression chez les jeunes! Le risque de développer un cancer de la peau est proportionnel à l’exposition aux rayons UV avant l’âge de 25 ans. Les personnes ayant eu 5 coups de soleil ou plus ont 2 fois plus de risques de développer un cancer de la peau au cours de leur vie. Attention : chez les jeunes de 0 à 18 ans, la peau est un peu plus mince et plus fragile, et peut donc subir des dommages plus grands.

En somme, lorsque vous vous exposez, n’oubliez pas de vous protéger!

Share :
Related Posts