• 1 (877) 325-4472

Optimiser la croissance musculaire


InfolettreFev2019_Croissance
Texte de Stéphanie Boivin
Kinésiologue Olympe

Vous vous demandez si vos entraînements sont optimaux pour votre gain rêvé de masse maigre? Sinon, vous ne vous entraînez pas encore au gym mais contemplez l’idée de faire diminuer votre pourcentage de gras en faisant gonfler vos muscles? Cet article est pour vous si vous envisagez de maximiser votre croissance musculaire lors de vos séances! Voici donc deux fondements à considérer:

La fréquence d’entraînement

Lors de l’entraînement, nos muscles s’abîment et c’est lors de la récupération efficace qu’ils se reconstruisent. C’est pourquoi le fait d’espacer suffisamment nos entraînements est essentiel à la croissance musculaire. D’un autre côté, s’entraîner trop peu souvent sera sous-optimal et peut même mener à une atrophie musculaire. Finalement, si l’on se sent capable de s’entraîner plus de 3 à 5 fois par semaine, c’est que l’intensité des séances est trop faible ou consiste en trop peu de volume.

Le type d’exercices

Débutez vos séances avec des exercices pluri-articulaires comme les squats, les tirages ou les développés couchés, qui stimuleront un maximum de muscles en peu de temps. Vous améliorerez ainsi votre technique des mouvements plus complexes en musculation en vous assurant d’avoir un entraînement global. Ensuite, terminez votre séance en fignolant avec des exercices d’isolation, comme les flexions au coude ou élévations latérales à l’épaule. Les exercices mono-articulaires, à eux seuls, ne sont pas assez taxants pour obtenir les résultats escomptés, mais en fin d’entraînement, permettent l’utilisation des charges les plus intéressantes pour la partie du corps isolée.

Voilà donc deux astuces à considérer si l’un de vos objectifs 2019 était de prendre un peu (ou beaucoup) de muscle! Bon courage.

Share :
Related Posts