• 1 (877) 325-4472
  • 1 (877) 325-4472

Le lien entre le sport et les maux de dos


InfolettreDec2021_MauxDos

Les hernies discales sont très communes chez les athlètes de tous les niveaux, mais elles surviennent aussi chez des personnes ayant d’autres comportements à risque comme la sédentarité et le tabagisme. Globalement, on estime que jusqu’à 80 % de la population souffrira de maux de dos au cours de sa vie, entraînant des coûts de 200 milliards de dollars en traitements de toutes sortes.

Ainsi, bien que les blessures à la colonne vertébrale représentent l’un des plus grands enjeux de santé du monde athlétique, en étant l’un des types de blessures les plus fréquentes du sport, ce n’est qu’une infime partie (8,7 %) des maux de dos qui sont causés par une pratique sportive. Le sport les prévient bien plus qu’il ne les cause. Bref, plutôt que d’éviter le sport pour protéger votre dos, prêtez attention à ces dangers.

  • La sédentarité et les loisirs sédentaires comme la télévision.
  • Le manque de flexibilité au dos, à la hanche et à l’arrière des cuisses.
  • Le manque d’endurance musculaire au niveau des abdominaux et des muscles du dos.
  • Un tour de taille élevé.
  • Le tabagisme.

Diminuez aussi les risques en sachant quelles sont les deux grandes catégories de causes de blessures à la colonne vertébrale émanant de la pratique sportive.

L’usure

Elle survient souvent après des années de mouvements répétitifs affectant la colonne. Les groupes à risque sont tout autant les adultes que les adolescents. Les sports les plus à risque sont la gymnastique, la natation, le golf, le tennis, la rame, le baseball et la musculation. Il y a quelques causes plus fréquentes des blessures. Une technique de mouvement inadéquate, l’utilisation trop intensive de poids libres pour le niveau de condition physique, l’utilisation répétée d’appareils de musculation en position assise comme la presse de jambes ou les appareils à développer les bras (mouvement de bas en haut) qui surchargent la colonne. Enfin, une musculature trop faible pour supporter la colonne dans les sports de rotation comme le tennis ou le golf.

Quant à la prévention, il est recommandé de se faire guider par un ou une kinésiologue, de s’entraîner en musculation de manière spécifique à son sport et de pratiquer la bonne technique des mouvements en musculation.

Les traumatismes aigus (accidents)

 Ils sont communs dans les sports de contact. Heureusement, la plupart sont mineurs et se règlent d’eux-mêmes. Mais certains sont causés par des blessures sévères. Les sports les plus à risque sont le football américain, le hockey, le ski alpin, la planche à neige, la lutte, le CrossFit, etc. Pour prévenir les traumatismes aigus, il est recommandé d’être bien encadré dans sa pratique, de prendre suffisamment de repos entre les entraînements et/ou matchs, et de privilégier une progression douce et sécuritaire à une trop agressive.

Pour mieux vous informer sur la santé de votre colonne vertébrale et avoir des idées de traitements et prévention, voici une suggestion de lecture :

  • Freburger JK, Holmes GM, Agans RP, Jackman AM, Darter JD, Wallace AS, Castel LD, Kalsbeek WD, Carey TS. The rising prevalence of chronic low back pain. Arch Intern Med. 2009 Feb 09;169(3):251-8.
  • Boden BP, Jarvis CG. Spinal injuries in sports. Neurol Clin. 2008 Feb;26(1):63-78; viii. doi: 10.1016/j.ncl.2007.12.005. PMID: 18295084.
Share :
Related Posts