• 1 (877) 325-4472

Démystifions des mythes


InfolettreSept2017_Nutrition

Alexandra Girard, kinésiologue chez Olympe, déboulonne les mythes les plus courants liés à l’entraînement et à la nutrition.

Moins je mange, plus je maigris
MYTHE — Le corps humain a besoin d’un minimum de calories pour bien fonctionner. Lorsque l’apport calorique est insuffisant, qu’il ne respecte pas le métabolisme de base, le corps se met en mode famine et emmagasine les aliments ingérés. Chez certaines personnes, l’apport calorique est plus élevé que la dépense. Dans ce cas-ci, il y aurait intérêt à restreindre certaines calories, sans toutefois aller en bas du métabolisme de base. Pour maigrir sainement et maintenir le poids perdu, il est donc nécessaire de fournir un apport suffisant de calories au corps.

Les protéines développent plus rapidement ma masse musculaire
MYTHE — L’entraînement est le seul facteur pouvant augmenter votre masse musculaire. Les protéines aident à la réparation des fibres musculaires endommagées par l’entraînement. Pour un adulte, l’apport idéal quotidien en protéines serait de 0,8 g à 1,2 gramme par kilogramme de poids corporel.

Certains aliments font engraisser et d’autres font maigrir
MYTHE — Aucun aliment ne fait engraisser ou maigrir. C’est une question de quantité. Chaque aliment est composé de macronutriments (glucides, protéines et lipides) qui sont responsables de libérer des calories. Vous pouvez prendre du poids en mangeant seulement des fruits et des légumes, et en perdre en mangeant du chocolat. Le plus important est de varier l’alimentation.

Courir sur un tapis roulant est équivalent à courir à l’extérieur
MYTHE — La course sur tapis roulant est plus facile pour diverses raisons, principalement grâce à l’absence d’intempérie et d’un contact beaucoup plus léger avec le sol. De plus, puisque le sol est tiré sous les pieds du coureur, les foulées sont réduites. Il s’agit d’une bonne option pour les gens en surpoids ou sujets à des blessures. Il est possible de mieux simuler la course en plein air en réglant le tapis roulant à 1% d’inclinaison.

Si je fais des abdos, je vais perdre du gras au niveau du ventre
MYTHE — Il est impossible de contrôler les parties du corps qui perdront de la masse graisseuse puisque c’est la génétique qui détermine le schéma de stockage. Certaines personnes vont plus stocker dans l’abdomen, puis aux membres supérieurs, le visage et le cou et enfin les membres inférieurs. D’autres vont stocker tout d’abord dans les hanches et les cuisses, puis l’abdomen, puis les membres supérieurs, etc. La perte de gras s’effectuera donc sur tout le corps, mais dans un ordre propre qui appartient à la génétique de chacun. C’est la combinaison de l’entraînement cardiovasculaire ainsi que la musculation qui pourra vous aider à perdre du poids et affiner la silhouette.

Pour être en forme, il faut s’entraîner tous les jours
MYTHE — S’entraîner tous les jours n’est pas l’idéal pour le corps et la performance. Un équilibre entre repos et entraînement bien dosé est recommandé pour être en forme et bien récupérer.

Il faut s’étirer avant l’entraînement
MYTHE — Les étirements statiques avant l’effort peuvent provoquer des microdéchirures. Au début de votre session d’entraînement, l’idéal est de reproduire les mouvements du sport, d’abord de manière légère puis en accentuant progressivement l’intensité.

Faire beaucoup d’exercices cardiovasculaires est la meilleure façon de perdre du poids
MYTHE — En fait, la combinaison d’exercices cardiovasculaires et musculaires et la meilleure approche pour une perte de poids. La musculation peut avoir un effet important parce qu’elle vous permet d’augmenter votre dépense énergétique. Des muscles plus forts et endurants auront besoin de plus d’énergie lors d’un exercice, et même au repos, que des muscles sans tonus. Pour ce qui est des exercices cardiovasculaires, ils aideront à avoir un cœur bien entraîné et, aussi, participeront à la dépense énergique.

Share :
Related Posts