• 1 (877) 325-4472
  • 1 (877) 325-4472

4 attitudes à adopter pour diminuer la stigmatisation de l’obésité


InfolettreOct2021_Obesite
Texte de Stéphanie Boivin
Kinésiologue Olympe

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, l’obésité correspond à un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 30. C’est une maladie chronique dont les facteurs de risques sont d’origines multiples : environnementaux, métaboliques, culturels, éducatifs, psychologiques, possiblement génétiques, etc. Pourtant, le grand public et les médias la résument encore souvent à une simple question de comportements alimentaires et d’inactivité physique.

Se faisant, la grande majorité des personnes obèses vit souvent très mal avec leur poids corporel et ce n’est plus seulement en raison des maux liés à l’excès de poids qui constituent un handicap physique, mais aussi dû aux moqueries, aux regards insistants ou méprisants.

Que faire pour remédier à cette stigmatisation de l’obésité?

  • Attendre avant de conseiller

Les personnes obèses peuvent voir leur poids comme un échec moral et envisager des solutions à court therme inefficaces et parfois dangereuses (Jeûne, diètes extrêmes, etc). Le meilleur conseil à donner, si elles vous demandent de l’aide, est d’en parler avec un professionnel de la santé qui pourra les aider adéquatement.

  • Reconnaître l’importance de l’environnement obésogène

Il peut arriver que les personnes obèses soient stigmatisées parce qu’on lie leur condition à des choix de vie malsains. Reconnaître l’importance des facteurs extérieurs à la personne obèse et leurs amplifications dû à des différences génétiques, à des maladies ou à d’autres facteurs environnementaux peut aider à déstigmatiser l’obésité.

  • Évaluer ses biais personnels

La grossophobie est l’ensemble des discriminations subies par les personnes grosses. Se questionner soi-même, à savoir s’il nous arrive de faire des suppositions basées sur le poids aide à diminuer les attitudes grossophobes dans l’espace public et dans les sphères privées.

  •  Inspirer le changement

En tant que société, il est temps d’accepter la complexité de l’obésité et d’en parler avec ses proches et collègues. Donnons-nous la mission de faire diminuer les préjugés associant l’obésité à un manque de volonté. Il faut admettre qu’il est difficile de changer ses habitudes de vie.

Voyons moins l’obésité comme un problème individuel et concentrons-nous sur une société plus saine.


Pour en savoir plus sur l’obésité et la gestion du poids ou pour obtenir des ressources et des outils supplémentaires, contactez-nous au 1 877 325-4472.

 

Share :
Related Posts