Un mode de vie actif, guidé par la passion du vent


InfolettreFev2019_BenoitTremblayKite

Signé par Benoît Tremblay
Propriétaire de Concept Air et amateur d’expédition de kitesurf

Inspiré par un rêve d’enfant qu’il chérissait depuis de longues années, Benoît Tremblay, ancien champion du monde de voile sur glace et propriétaire de l’entreprise Concept Air, a décidé, il y a 30 ans de cela de mettre en branle le projet de toute une vie et de se consacrer à sa passion pour le cerf-volant. Son goût pour l’aventure l’amène à parcourir de grandes distances aux quatre coins du pays et à repousser ses limites physiques et mentales. Après avoir survolé en 2018 le cratère Pingualuit en parapente au nord du Québec, il s’apprête à entreprendre un long périple en solo sur le lac Baïkal en Russie. Il est notre collaborateur invité du mois.

À la mi-mars 2019, j’entreprendrai une longue «ride» sur la plus grande réserve d’eau douce au monde. Devant moi, se dressera des montagnes à perte de vue et des nuages de neige. En solitaire, je ferai face à cette expédition de taille avec une distance à franchir d’environ 750 à 800 km pour rejoindre le nord, à raison de 100 km par jour. La distance réelle est pourtant de 640 km, mais avec les vents de face, la trajectoire peut s’allonger de 30 à 40 %. Si les conditions sont favorables, je réaliserai une première en effectuant un aller-retour de plus de 1500 km. Même avec plusieurs expéditions à mon actif, ce voyage requiert une bonne préparation notamment pour ce qui est de la forme physique, de l’approvisionnement en nourriture ainsi que de l’équipement. Depuis plusieurs mois, j’emmagasine les calories pour préparer mon corps à affronter des conditions extrêmes. Afin de garder mon énergie et d’éviter de me déshydrater, une bonne nutrition sera nécessaire lors de la traversée. Nourriture fraîche, viandes séchées, fromages et pâtisseries, l’important sera d’ingérer une grande quantité de protéine et de boire beaucoup d’eau. La pratique de plusieurs activités ainsi que mon mode de vie actif me permettent d’avoir une condition physique optimale pour réaliser cette expédition d’envergure. C’est donc muni d’un tout nouveau traîneau en carbone que je transporterai mon équipement totalisant 200 livres. Pour l’occasion, j’utiliserai des patins que j’ai confectionnés pour remonter le vent et voguer sur cet immense terrain de jeu.

Un avant-goût du grand Lac Baïkal! Photo: survolconceptair.com
Tout un casse-tête pour arriver à transporter par avion les bagages! Photo: survolconceptair.com

Cette passion est très déterminante sur mon équilibre de vie, car pour poursuivre ce rêve et me laisser porter là où le vent me mène, je me dois de garder la forme et de continuer à bien m’alimenter.  À travers cette passion qui m’habite, l’objectif a toujours été celui de sensibiliser, de communiquer et d’enseigner les sports du vent, le dépassement de soi et le respect de l’environnement ainsi que bouger pour vivre pleinement en santé.

Pour suivre mon expédition en temps réel, rendez-vous sur mon blogue personnel : survolconceptair.com

Share :
Related Posts